Accueils péri-scolaires et extra-scolaires

ACCUEILS PERI-SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

 

Garderie et temps d’activités périscolaires

 

Organisation du temps scolaire pour la rentrée 2018-2019

à l’école de Radon :

En début d’année scolaire, des discussions ont eu lieu au sein du Conseil d’Ecole sur la ré-organisation des temps scolaires pour la rentrée 2018-2019 suite à l’annonce de la suppression des aides financières de l’Etat concernant les Temps d’Activités Périscolaires.

Après une consultation des parents, le Conseil d’Ecole (réprésenté par 6 enseignants, 6 élus des parents d’élèves et 2 représentants de la commune) a proposé pour l’organisation du temps scolaire, un maintien de la semaine à 4 ½ jours.

La répartition de ce vote a été la suivante :

7 voix pour l’organisation à 4 ½ jours

5 voix pour l’organisation à 4 jours

2 voix d’abstention.

Monsieur Alain MEYER, maire, et Madame Elisabeth MOTAS, adjointe, chargée des affaires scolaires, qui représentaient la commune d’Ecouves, ont fait savoir que la commune suivrait le vote de la majorité des parents, qui, lors d’un sondage effectué en janvier, s’était prononcé en faveur de la semaine de 4 jours.

La proposition a été envoyée à la Direction Académique des Services de l’Education Nationale(DASEN).

Malgré un avis défavorable de la commune d’Ecouves, la DASEN (Directrice Académique) a validé courant avril 2018, la décision du Conseil d ‘Ecole du 16 janvier 2018 pour le maintien de la semaine à 4 ½ jours.

De ce fait, la nouvelle répartition du temps scolaire sera, dès septembre 2018, la suivante :

Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi ==> 08h30 – 11h30 et de 13h45 – 16h

Mercredi ==> 09h – 12h.

La commune d’Ecouves prendra à sa charge les 15 minutes du midi (13h30-13h45).

Puis, dès 16h, la garderie débutera à la charge des parents.

———

La restauration scolaire est une compétence de la Communauté Urbaine Alençonnaise (CUA), jusqu’au 31/08/2019 une convention nous autorisait à exercer la gestion de notre cantine.

La CUA ne voulant pas nous renouveler cette convention, nous avons rencontré son President qui, après négociation, a accepté de la prolonger jusqu’au 31/08/2020.

Cependant le combat continue, le conseil municipal a rédigé un courrier qui a été envoyé à tous nos élus, pour leur demander leur aide:

 Ecouves, le 24 Octobre 2019

Objet : Maintien du fonctionnement du restaurant scolaire de Radon

ECOUVES, commune nouvelle de l’Orne créée en 2016, composée des communes historiques de Forges, Radon et Vingt Hanaps, est membre de la Communauté Urbaine Alençonnaise (CUA) depuis 2013. Cet EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale) exerce la compétence « restauration scolaire », facultative à la base, depuis 1997.

Cette compétence a été transmise à la Sodexo via une Délégation du Service Public (DSP). Mais, la délibération n°13 du Conseil Communautaire du 24 avril 1997 permettait de confier aux communes qui le souhaitaient la gestion du service de restauration scolaire.

Ce fonctionnement a été matérialisé par une convention entre la commune d’Ecouves et la CUA. Cette dernière, qui est arrivée à échéance le 31 Août 2019, stipulait que la commune s’engageait à appliquer la grille tarifaire, adoptée chaque année par la CUA, mais que la collectivité conservait la responsabilité de la gestion du personnel, des achats de denrées, de l’organisation et du service des repas dans le cadre des règles d’hygiène et de sécurité. 

Ecouves avait donc fait le choix, pour l’école « Le Petit Prince » située à Radon, de continuer à avoir sa cantinière et donc de gérer la préparation des repas. La fourniture d’une grande partie des ingrédients (viande, pain, fruits, fromage, …) est assurée localement par les commerçants de la commune, soutenant ainsi l’agenda 21 de la CUA par le choix de fournisseurs de proximité.

La CUA par l’intermédiaire de son Président, Monsieur Ahamada DIBO, a expliqué que la Chambre Régionale des Comptes (CRC), dans son rapport du 3 décembre 2018, l’oblige à exercer pleinement cette compétence. Il a donc informé la commune de son intention de faire appel à un prestataire extérieur, dès septembre 2020, pour assurer les repas de la cantine de Radon (Sodexo ou un autre attributaire puisque le marché arrive à son terme prochainement). La Sodexo fournit déjà les repas de la majorité des restaurants scolaires de la Communauté Urbaine. Pour ce faire, et d’après la CUA, une délibération du conseil municipal d’Ecouves était nécessaire.

Le 26 juin dernier, notre Conseil Municipal a donc pris une délibération sur l’entrée du restaurant scolaire de Radon dans la DSP, le vote a été négatif.

Lors du contrôle de légalité effectué par la Préfecture de l’Orne, cette délibération s’est avérée illégale (la commune n’a pas à délibérer sur une compétence qui n’est plus la sienne). Elle a aussitôt demandé à la commune de retirer cette délibération.

Le 10 septembre, nous avons donc de nouveau voté, mais nous avons décidé de nous abstenir à l’unanimité quant au retrait de la délibération du 26 juin. La Préfecture, logiquement, a saisi le Tribunal Administratif.

Nous souhaitons apporter ces informations complémentaires :

La faute dans ce changement de décision est à attribuer à la CUA qui nous a demandé une délibération qui n’a pas lieu d’être puisque qu’elle est, elle-même, décisionnaire (la compétence « Restauration Scolaire » lui appartient en totalité et l’avis de la commune n’aurait pas dû être demandé).

De plus, nous avions comme consigne de donner notre accord. Quelle est cette démocratie qui nous dit « faites une délibération mais surtout suivez nos consignes de vote » ? Voter une délibération, à la demande de la CUA, devient une mascarade. Comment se faire entendre dans un EPCI qui fait la part belle à Alençon et à la « première couronne » mais oublie les communes rurales ?

Nous avons manifesté notre inquiétude concernant des repas de type industriel servis aux enfants à la place de repas de type familiaux qui valorisent la gastronomie de notre pays. Notre commune a également des commerces de proximité, ces commerces fournissent des denrées à notre cantine. Cette collaboration avec nos commerçants de proximité respecte l’agenda 21 de la CUA et ses principes de développement durable et circuit court.  

Les parents d’élèves et les habitants de la commune ne comprennent pas cette décision, alors que le « mieux manger » est prôné partout dans les médias. Comment peut-on nous demander d’arrêter une cuisine familiale appréciée par les enfants, en la remplaçant par une cuisine industrielle où l’on assemble les plats sans les cuisiner ?

 Nous respectons, actuellement, les obligations suivantes pour notre cantine :

– Les aliments servis proviennent à 70% de productions locales et 20% de bio (nous proposons un met bio par jour) comme l’indiquent les directives nationales.

–  Nos déchets se résument principalement aux épluchures (nous utilisons un composteur) et à quelques    emballages d’ingrédients indispensables, ceci prouvé par des pesages transmis à la CUA.

–  Le personnel se déplace à pied pour effectuer le principal des achats (boulangerie, boucherie, épicerie) donc pas de frais de carburant (réduction de notre empreinte carbone).

–  Actuellement sur les 143 élèves de l’école, 120 mangent à la cantine, certains parents nous ont déjà prévenus qu’ils retireraient leurs enfants si nous n’avions plus cette préparation locale.

Suite à la réalisation d’une étude financière, nous savons que la gestion de notre cantine peut être autonome. De plus, lors de la consultation des habitants de notre commune, en juin dernier, 80% des parents ont participé à l’enquête (les parents n’ayant pas répondu sont ceux dont les enfants ne mangent pas à la cantine et/ou étaient en classe de CM2 donc partaient au collège), 96% des familles sont prêtes à payer plus cher le repas afin de garder notre organisation et sa proximité.

Nous espérons que vous nous apporterez votre aide. Il faut impérativement assouplir la répartition et l’exercice des compétences entre les EPCI et ses communes membres et laisser aux Maires et Conseillers Municipaux quelques marges de manœuvre. Les habitants de nos communes rurales ont besoin de la proximité que leur apporte la mairie. A ce jour, les EPCI ont de plus en plus de pouvoir et ne tiennent plus compte des problématiques rurales.

Notre demande s’inscrit pleinement dans les souhaits d’assouplissement envisagés par notre gouvernement. 

Nous comptons sur votre soutien et votre action, Monsieur le Président de la République, afin de pouvoir conserver notre fonctionnement autonome du restaurant scolaire de Radon.

Le Conseil Municipal d’Ecouves

 

                                                                                                      ———————————————————————————–

 

 

TARIFS CANTINE ET GARDERIE:   

Télécharger (PDF, 365KB)

 

Télécharger (PDF, 359KB)

Menus de la saison  à la cantine

Télécharger (PDF, 31KB)

 

à l’école de Vingt-Hanaps :

 

MAINTIEN DE LA SEMAINE DE 4 JOURS 

La Direction Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN) a, par un courrier du 11 juillet 2017, répondu favorablement à la demande du RPI de VINGT-HANAPS – ST GERVAIS DU PERRON de retour à la semaine des 4 jours avec arrêt des TAP dès la rentrée 2017.

Par conséquent, les nouveaux horaires de classe s’établissent dans les deux écoles comme suit : le matin, de 9 h 00 à 12 h00 ; l’après-midi, de 13 h 30 à 16 h 30, les lundi, mardi, jeudi et vendredi. Il n’y a donc plus classe le mercredi.

Notre démarche a résulté de la consultation du conseil d’école le 12 juin 2017 et du comité syndical du SMIVOS le 20 juin 2017 qui, majoritairement, ont voté pour un retour à la semaine des 4 jours.

En résumé, voici le déroulé d’une journée à l’école de Vingt-Hanaps qui maintient une garderie matin et soir.

  • 07h30 : ouverture de la garderie
  • 09h00 à 12h00 : classe
  • 12h00 à 13h30 : cantine
  • 13h30 à 16h30 : classe
  • 16h30 à 18h30 : garderie

Menus d’hiver  à la cantine

Télécharger (PDF, 335KB)

C.L.S.H.de Radon (Centre de loisirs sans hébergement)

et temps d’activités extra-scolaires:

 

Il est ouvert tous les mercredis et pendant les vacances scolaires sauf Noël et les 2 premières semaines d’août (du 5 au 23 août 2019 et du 23 décembre 2019 au 3 janvier 2020).

Accueil des enfants de 3 à 17 ans. Un accueil est proposé à la journée de 9H00 à 17H30 et à la demi-journée de 9H00 à 11H45 et de 13H30 à 17H30 avec une possibilité de garderie le matin et le soir.

Contact : Mme Evelyne BIEGLE
Tél : 07 87 99 46 19
clshradon@orange.fr

Télécharger (PDF, 534KB)

Télécharger (PDF, 542KB)